Le tour des Amériques en Camping-Car d'une famille nomade française

Le tour des Amériques en Camping-Car d'une famille nomade française

La maladie qui fait réagir, l'envie de changer de vie, de ne plus attendre la bonne excuse pour partir autour du monde en famille, c'est ce que nous raconte aujourd'hui une maman qui emmène sa petite famille en voyage à durée indéterminée, au départ des USA et avec un camping-car

Bonjour Sarah, pouvez-vous nous présenter votre petite famille de voyageurs nomades? 

Nous sommes une famille française, nous venons de Seine et Marne, une petite ville à 50 km de Paris.


Moi, Sarah la maman, j'ai 43 ans, je suis infirmière et j'aime les rencontres et la découverte de nouvelles cultures. Jean Philippe, mon mari a 56 ans, est entrepreneur et aventurier dans l’âme. Nous avons deux enfants: Jovanny, mon grand de 8 ans, passionné par la nature, les pierres et les étoiles et Jade, ma fille de 5ans qui adore jouer avec ses poupées et se faire de nouvelles copines.

Icare, notre border collie, âge de 3 ans fait bien sûr aussi partie de l’aventure . Nous lui devons d’ailleurs notre surnom Tou’t pour toutou.

.

La famille Les en Avant tout - Famille nomade en voyage

.


Quel a été le déclic pour vous lancer dans cette aventure avec vos enfants?

Cela fait bien longtemps que germe dans nos têtes l’idée d’une nouvelle vie, loin du stress de notre quotidien. Mais nous trouvions toujours de faux prétextes pour ne pas franchir le pas du changement: ce n’est pas le moment, il y la maison, le travail toujours plus de travail et l’école des enfants et la famille.


Nous trouvions finalement une bonne raison de remettre à plus tard cette discussion… et puis à force de tirer sur la corde, je suis tombée malade. La fatigue, le stress et le surmenage ne m’ont pas fait de cadeaux. J’ai été victime de 2 AVC. Heureusement sans séquelles physiques, le temps était venu de prendre des décisions.  

Et là, tout s’éclaire et devient plus simple, les obstacles tombent les uns après les autres. L’école, se fera avec le CNED, la maison est en vente, je me met en disponibilité pour 8 ans, mon mari arrête son activité et passe le relai.

Il nous aura fallu 2 ans et un voyage en Europe de 3 mois pour préparer notre nouvelle vie de nomade. Le tout est de sortir du système, scolaire, administratif et social. Au début, ça fait peur et puis après on ne peut plus envisager autre chose. Plus de routine, et le plaisir d’organiser soi-même sa vie et celle des enfants.

Faire un voyage au long cour sans date de retour est un choix difficile aussi, il faut se dire que nous ne verrons plus nos parents, nos amis pendant de longues périodes, les adieux sont douloureux mais les retrouvailles n’en seront que meilleures.

Parlez-nous un peu de votre voyage...


Après des semaines d’une intensité rare, nous sommes arrivés le 18 juin à New York. Nous avions fait le choix d’arriver par les USA pour visiter sans le camion, les grandes villes de Philadelphie, NY, Baltimore et Washington et parcourir la campagne Amish. 15 jours, un petit circuit en voiture de location et en hôtel nous ont permis de nous familiariser avec le pays et la langue.


Notre camion est arrivé le 6 juillet au port de Baltimore, sans aucun souci nous l’avons récupéré sous une chaleur torride. C’est à ce moment-là que notre aventure a vraiment commencé. Il a fallu reprendre ses marques, organiser notre maison roulante et choisir notre trajectoire.

Comment s'organise-t-il? Quel est votre itinéraire et la durée de vos étapes? 


Pour faire simple pas de durée, nous n’avons pas de date de retour.

Quant à l’itinéraire, nous nous sommes fixés un seul objectif, partir en Alaska. C’est ce que nous avons fait, nous avons parcouru le Canada, remonté vers le nord, passé dans le Yukon pour arriver jusqu’à Fairbanks.

Nous avons parcouru plus de 6000KM et traversé des paysages fabuleux. Nous avons touché le Cercle Arctique sur la DALTON HIGHWAY et finalement poussés par l’aventure nous avons été jusqu’à la mer arctique a Prudhoe Bay, tout en haut de la planète. Ce fut je crois un des moments les plus forts de notre voyage, un mélange de peur et d’excitation, nous avons franchi l Antigun pass sous le soleil a allé et sous un déluge de pluie au retour, les trucks énormes nous saluaient et une incroyable solidarité s’installe rapidement sur cette route mythique, la vie sauvage y est abondante et le climat hostile.

En plein été nous avions à Deadhorse 1 degré….

Depuis nous avons parcouru d’autres routes et d’autres pistes. Nous irons jusqu’au Costa Rica, pour la suite c’est encore vague.


Nous comptons beaucoup sur les rencontres pour guider notre aventure. A chaque fois nous ne l’avons pas regretté.


Notre ITINERAIRE depuis le 6 juillet 2016

Etats-Unis: 


 Pennsylvanie
 Niagara falls
 Park du lac superieur Wawa
 Park de Pukaskua
 Winnipeg et les grandes prairies
 Route 17
 Regina
 Dinosaur park en Alberta
 Calgary
 Banff
 Canmore
 Jasper et la promenade des glaciers
 Prince Georges dans le Yukon sur la route de l’Alaska
 Hyder en Alaska, le Salmon glacier
 La cassiar highway
 Whitehorse
 Dawson city

Alaska

 Top of the world highway
 Delta Junction
 Fairbanks
 Deadhorse et Prudhoe bay sur la dalton Highway
 Valdez
 Tok
 Tetlin lake
 Haines
 Skagway

Canada

 Watson lake et la Alaska highway
 Liard hot spring
 Fort Nelson
 Grande Prairie
 Retour dans les parks des rocheuses, et baignade dans les sources
chaudes de Miette, Banff. Je suis atteinte d’une spondylarthrite et les
eaux thermales me font du bien. J’essaye de trouver une alternative
naturelle.
 Vancouver

USA

 Montana Butte et ses sources chaudes
 Yellostone et le grand teton
 Wyoming
 Thermopolis pour ses sources chaudes les plus grandes du monde.
 Cody et Buffalo bill
 Devils Tower
 Mont Ruchmore
 Cheyenne
 Denver
 Le nouveau Mexique Farmington
 Monument Valley et les Navajo
 Grand Canyon
 Las vegas
 Los Angeles les parc Disney et Universal Studio

Mexique

 Baja California et les baleines de Guerrero Negro
 La Paz Cabo San Lucas
 Nous avons pris le ferry pour Mazatlán
 El Rosario
 San Blas.
 Bucerias
 Puerto Vallarta


Quels sont les facteurs qui vous ont poussés à choisir le camping-car comme mode de transport pour ce voyage?

Pourquoi un camping-car? Pour une question de commodité et de confort.

Avec 2 enfants et un chien, il faut pas mal de choses au quotidien. De plus, le camping-car nous permet d'avoir nos repères et pour les enfants c’est très important.

Nous sommes libres de partir si le temps change ou de rester plus longtemps si le coin nous plait. Nous sommes autonomes en énergie donc pas forcément besoin de rester dans des campings.

.

Voyage en famille en camping car

.

Et puis au final voyager en camping-car revient moins cher. Le coup de l’essence est très abordable sur le continent Américain. Confortable et rassurant nous ne regrettons pas notre choix. Notre camping-car est assez grand et nous permet de nous reposer chacun dans son espace: les enfants dans la capucine et nous dans notre chambre.

De l’eau chaude pour prendre des douches et un bon chauffage qui nous a permis de résister au froid. Pour le fun j’ai aussi un four pour faire de bon gâteaux et de bons gratins..

Les ennuis mécaniques inhérents à ce mode de voyage nomade ne vous effraient pas? 


Nous avons déjà eu quelques ennuis de mécaniques, même si Jean Philippe ne s’y connait pas il arrive toujours à trouver une solution.

Nous avons dû changer notre alternateur, bien sûr il n’y a pas d’Iveco aux USA, nous avons fait venir la pièce de France. C’est assez facile finalement. Et puis nous trouvons toujours des solutions, les gens sont très sympathiques, toujours prêts à nous aider.

Dans notre couple il y a mon mari pour la technique et moi pour la communication. Je parle, il agit!

.

Un voyage en famille c’est du non-stop. Comment arrivez-vous à conserver des petits moments pour vous seule ou votre couple? N’a-t-on pas parfois envie d’un peu de solitude?


C’est vrai c’est parfois fatiguant d’être en permanence avec les enfants qui nous sollicitent toutes la journée.

Du coup nous avons établi des règles simples: couché à 9h en semaine pour les enfants. Nous avons donc aussi nos moments de tranquillité.

Nous avons aussi la chance d’avoir 2 chambres séparées. Chacun son espace et tout se passe bien. Quant à moi, je suis une lève tôt du coup je profite de mon petit déjeuner seule, à ce moment-là je peux lire ou écrire mon journal.


J’avoue que le voyage renforce les liens et nous ne pouvons pour l’instant envisager d’avoir une maison et chacun sa chambre.

Qu'espérez-vous que ce voyage apportera à vos deux enfants? 

Les enfants évoluent dans un autre univers qui change tout le temps. Les souvenirs ils en ont pleins. Nous leur apprenons la tolérance, l’amour de la nature et de la planète.

Déjà soucieux de l’environnement, ils ramassent les papiers qu’ils voient trainer, et ne se voient pas vivre dans une grande ville. Ils ne supportent pas la pollution. Concernant la nature, ils ont vu une faune incroyable. Nous nous sentons concernés par la cause animale et la disparition de certaines espèces. A chaque nouvelle espèce animale rencontrée nous établissons une fiche d’identité. Ainsi, l’école de la vie est aussi importante que les math ou le français.


Voyager avec des enfants ce n’est que du bonheur, la logistique est un peu lourde c’est vrai, mais nous en faisons de vrais ambassadeurs écologiques. Voir des baleines, des ours, des orignaux, des wapitis, des castors, des loups, des coyotes, des dauphins, des tortues, des aigles… n'ont fait qu’accroitre leur envie de protéger notre monde qui est tellement beau.

.

Arrivent-ils à se faire des amis sur la route? Leur école, leurs copains ne leur manquent pas trop? Comment vivent-ils ce voyage

Oui, ils se font des amis, les rencontres sont faciles, la barrière de la langue ne gêne pas les enfants. Et puis, l’intérêt est aussi qu’ils apprennent l’anglais et l’Espagnol. Nous rencontrons aussi beaucoup de voyageurs francophones.

Ce sont toujours de bons moments et l’occasion de se créer un peu une nouvelle famille, celle des voyageurs. Nos chemins se croisent parfois, le monde est petit …

Le manque de nos proches est pesant par moment mais il y a des caps à passer je crois. Nous attendons de la famille pour le mois d’avril, nous sommes heureux.

Je me rappelle d’un couple de français que nous avions rencontré à Jasper, ils ont eu une remarque très pertinente : "le voyage est une vie en soi, si vous continuez les enfants suivront, si vous commencez à montrer des signes de lassitudes, ils voudront arrêter l’aventure". Nous sommes la locomotive et les enfants sont les wagons à nous tous, nous formons une équipe de choc et partons sur les routes du monde.

.

Comment gérez-vous “l’école sur la route”?  N’est ce pas trop difficile de s’improviser professeur pour ses enfants? 

Nous faisons l’école tous les jours, environ 1h30 suffit pour Jovanny qui est en CM1, Jade est en grande section, je lui apprends à lire en ce moment. Pas facile tous les jours, il faut se motiver, moi et les enfants.

Nous privilégions les matières principales, le niveau est assez soutenu, tous les mois nous avons des contrôles à renvoyer.

Heureusement tout se fait par internet c’est plus simple. Il faut avoir de la patience c’est sûr mais en général ça se passe bien. Nous sommes calés sur les vacances françaises. On est contents quand elles arrivent. Pour l’instant les enfants ne veulent pas retourner à l’école, pas de contraintes, pas horaires, c’est du luxe non ? et puis ça ne me dérange pas au contraire j’adore les livres et les cahiers, je suis une maitresse dans l’âme.

.

Y a t il des endroits ou vous auriez aimé vous arrêter mais sur lesquels vous avez du faire une croix lors de la préparation de votre itinéraire? 


Il y a plusieurs endroits où nous aurions aimé aller avec les enfants mais à cause de mauvaises informations sur les conditions météos et par manque de temps nous avons zappé, il s’agit du Sud de l’Alaska, de Anchorage a Kenai.

J’aurais aussi aimé aller sur l’ile de Kodiak. C’est notre plus grand regret y retourner demande à faire énormément de kilomètres.

Votre plus beau souvenir jusqu’à présent, le pays, la culture, la visite qui vous a le plus marqués? Et vos enfants? 


Pour Jovanny et son père sans aucun doute c’est DEADHORSE, et la Dalton Highway. Avoir été au bout du bout de la terre, ne laisse personne indiffèrent.


Nous repensons souvent à cette aventure, bravant le froid et la route ou plutôt une piste de terre et de galets nous avons était au bout de nos limites. Souvent nous nous sommes demandés où nous allions et ce que nous faisions ici au milieu des camions, de l’exploitation pétrolière et du pipeline interminable.


Pour moi, évidemment ce fut le jour de mon anniversaire, le 2 septembre nous arrivions à Haines en Alaska, territoire des ours bruns et des grizzlis. Le plus beau cadeau que la nature puisse offrir: une maman et ses 2 petits devant nos yeux en train de pécher du saumon. Pendant 3 jours nous les avons suivi dans leurs activités, c’était grandiose.


Pour Jade : elle se souviendra des zèbres du Zoo de Denver, elle en est folle et j’espère qu’un jour nous pourrons les voir en Afrique.

.

Une déception de voyage à nous partager? 

Nous avons un seul regret, au cours de nos 7 mois de voyage, nous nous sommes rendus compte que nous aurions du privilégier l’achat d’un 4X4. Nos envies ont évolué et nous aimons sortir des sentiers battus, nous avons fait plusieurs pistes accessibles avec notre camion dont la Dalton Highway, mais beaucoup d’autres étaient impossibles pour nous.

.

Pour terminer, une crainte ou un espoir en particulier à nous faire vivre sur ce voyage en famille au bout du monde? 

Notre crainte: ne pas arriver à maintenir tous les jours un équilibre, une harmonie dans notre couple.

Nous devons sans cesse nous remettre en question et surtout apprendre à nous connaitre vraiment. Avoir et maintenir une bonne santé, car le voyage c’est aussi fatiguant et pour moi qui suis malade une peu angoissant.


Mais nous avons aussi un espoir : que notre voyage nous offre encore de très belles surprises et qu’il dure pourquoi pas le temps d’un tour du monde.

Un conseil à donner aux lecteurs qui sont dans les préparatifs d’un voyage en camping-car?

Prenez le temps de bien choisir votre camion, d'aménager des espaces pour chaque membres de la famille. Prévoyez aussi quelques pièces de rechange pour le véhicule [filtre, plaquette de frein…].

Emportez un four, pour faire un peu de cuisine.; prévoyez pour les enfants des livres et des jeux de société; prenez des vélos pour pouvoir vous déplacer; ayez une bonne pharmacie avec une bonne quantité d’antibiotique; prévoyez une imprimante photo pour immortaliser les rencontres; ayez une paire de jumelles pour l’observation animale.

Les préparatifs sont longs et fastidieux mais sachez que l’on part toujours en oubliant quelque chose. Les blogs et les récits de voyageurs sont aussi très importants dans la préparation.


Pour conclure, nous dirions que chaque voyage est unique, prenez le temps de réfléchir à vos envies, éviter les itinéraires tous tracés, aller à la rencontre des locaux, oser parler un anglais ou un espagnol approximatif… laisser vous guider par l’aventure tout simplement.

Tous les jours nous ne savons pas ce qui arrivera demain, et ça c’est une chance incroyable. Pour nous le voyage va continuer encore longtemps.

.

Merci Sarah pour votre témoignage! N'hésitez pas à continuer à suivre leurs aventures sur leur page Facebook. 

.

Crédits Photos: avec l'aimable autorisation de Sarah Paradère et de sa famille. 

.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le ou épinglez-le sur Pinterest

.

Faire le tour des Amériques en Camping Car avec les enfants - Témoignage d'une famille nomade

.

D'autres voyages en famille que vous pourriez aimé découvrir

.

.

.

.

Posté le 08/02/2017 par Propos recueillis par Eve-Amandine Notre blog voyage en famille, Destinations de voyage, Amérique du Nord, Tours du monde en famille, Amérique Centrale 2 2665

2 Commentaires

  • SIREAU Francis et laure

    SIREAU Francis et laure 03/03/2018 Reply

    Pouvons-nous vous contacter par mail pour questions ; cause projet similaire et proche !
    Laure/ Francis : sireauf@hotmail.com
    • Tipiyou  Voyageons en famille

      Tipiyou Voyageons en famille 05/03/2018 Reply

      Bonjour Francis, je vous invite à les contacter directement via leur page facebook, je suis certaine qu'ils répondront avec plaisir à toutes vos questions (Sarah Paradère)

Une précision, un avis ? Laissez-nous votre commentaire

Une destination? Un hébergement? Une activité?

Derniers commentaires

Précédent
Suivant