Au coin de la roue : voyage familial à vélo au son des musiques du monde

Au coin de la roue : voyage familial à vélo au son des musiques du monde

En voyage en famille ... en vélo ... à l'écoute des sons et musiques du monde. C'est l'histoire d'une famille racontée sur son blog "Au Coin de la Roue". 

.

Pour vous mettre tout de suite dans le bain, je vous invite à découvrir cette vidéo, qui raconte le voyage de Driss.

Ce petit garçon, parti en voyage en vélo autour du monde avec ses parents et cette jolie chanson créée juste pour l'occasion. 

.

Au Coin de la Roue en son BINAURAL from Au Coin De La Roue on Vimeo.

.

.

Bonjour Matthias, pouvez-vous présenter votre famille globe-trotteuse en quelques mots?

.

Bérengère est technicienne vidéo et je suis ingénieur du son. Nous sommes tous les 2 passionnés de roller et de vélos. 


Quand nous avons démarré notre voyage nous avions un peu moins de 35 ans, et Driss notre fils 2 ans 1/2. Nous habitons Montreuil, près de Paris.


Nous sommes en couple depuis très jeunes donc nous nous connaissons très bien ce qui peut avoir son importance pendant un grand voyage comme celui ci ;-)
  

.

Votre projet, détaillé sur votre blog “Au coin de la Roue”, avait une triple dimension : un voyage à vélo, en famille et avec l’envie de réaliser des reportages radiophoniques. Qu’est ce qui vous a poussé en 2014 à entamer ce voyage?



Nous avions le projet de faire un grand voyage en itinérance quasiment depuis le début de notre relation (depuis plus d'une dizaine d'années en fait).

Nous n'avions rien prévu en particulier, pendant quelques temps nous envisagions même de le faire en bateau. Nous avons laisser mûrir notre réflexion sur le projet tranquillement et nous avons décider de franchir le pas quand nous avons estimé que c'était le moment: Driss n'était pas encore scolarisé et nous voulions le faire avec un enfant, un certain ras le bol de nos situations professionnelles et un besoin de prendre du recul sur notre vie de manière générale.

Depuis notre retour Bérengère a d'ailleurs quitté la société dans laquelle elle travaillait.


Le projet de série radiophonique n'était pas présent au début de nos rêves de voyage mais il s'est greffé dessus assez naturellement quand celui ci a commencé à se concrétiser: Matthias est passionné de radio et de son et aurait de toute façon tourné beaucoup de sons. Cela nous permettait de plus d'éventuellement chercher un (petit) moyen de financement tout d'abord puis de pouvoir partager notre expérience avec le plus grand nombre de façon ludique.


Le fait d'avoir un projet comme celui ci sur la route (lié en sus aux chansons pour enfants) nous a permis de rencontrer et partager plus facilement avec les personnes rencontrées!


Personnellement et professionnellement, Matthias était intéressé par se lancer ce défi de parvenir à réaliser entièrement (diffusion comprise) un épisode par semaine pendant un an sur la route quelques soient les conditions de confort de travail en proposant un résultat de la meilleure qualité possible, avec des choix techniques adaptés.

C'était un peu le "boulot" de l'année qu'il s'était fixé!

.

Au coin de la roue

.


Enfin d'un point de vue encore plus personnel cela nous assurait de revenir avec des souvenirs réécoutables facilement et avec plaisir (car prévoir de monter quelquechose au retour avec plusieurs dizaines d'heures de rushs est toujours plus difficile et nous avions peur de laisser retomber cette motivation petit à petit après être rentrés).


Pour nous le son est très évocateur et chaque réécoute nous replonge dans ces souvenirs profondément. 


Nous avons également filmé tout le long de l'année avec 2 caméras, mais le travail vidéo est toujours en cours.

.


  
N’était-ce pas trop compliqué de gérer ses 3 aspects du voyage simultanément? Le voyage en vélo avec un petit garçon de  3 ans, c’est gérable?


Voyager à vélo...

.


C'est l'aspect le plus simple à gérer de notre voyage!

A vélo on peut aller partout, facilement et gratuitement pour peu que l'on ait un peu de temps. C'est également un super moyen de rentrer en contact avec les populations: 1 couple avec plein de sacoches et un enfant en remorque ça attire partout les sourires et la bienveillance.


Les seules difficultés que nous ayons pu rencontrer par rapport au vélo sont minimes: quand il faut prendre l'avion c'est un peu plus compliqué pour qu'il arrive à bon port en bon état. Mais vraiment ce n'est pas un problème.


Le vélo de Matthias a été volé au Cambodge ce qui a occasionné le gros problème de l'année: plus de moyen de transport et un gros coup au moral de tout le monde. Cela a pu se rétablir... toujours prévoir un petit budget réservé en cas de coup dur, et verifier que l'assurance "assure" !

.

Voyager en famille ... 

Nous avons de fait vécu 24h sur 24 toute l'année ensemble. C'est très riche mais aussi très dur parfois, ne nous voilons pas la face ! On a réussi à se faire quelques rares petites sorties en couple tout de même... Nous n'avons cela dit pas connu de réels clashs familiaux...peut-etre parce que nous sommes en couple dejà depuis très longtemps !

Voyager avec un enfant de 3 ans c'est tout à fait gérable. Pas toujours facile car c'est l'âge du "non", de l'opposition, etc... Mais nous aurions vécu la même chose si nous n'avions pas voyagé, ce n'est pas lié !


A l'opposé logistiquement parlant c'est très simple de voyager avec un enfant en bas âge: ils sont beaucoup plus adaptable à tout que lorsqu'ils sont plus agés (climat, nourriture, rencontres...) et bien souvent c'est Driss qui s'adaptait aux situations le plus facilement. Ils ne se posent pas toutes les questions bêtes que l'on peut nous adultes parfois se poser. Sincèrement c'est simple et ne rajoute pas beaucoup de complications au voyage en soit.

.

Voyager en vélo avec un enfant

.


Voyager et créer une série radio...

Cela a rajouté du travail au quotidien, mais pour Matthias c'était un plaisir moyennant un peu moins de sommeil et cela faisait également une activité sympa qui impliquait toute la famille: Driss enregistrait ses petits micros, Bérengère était à l'aise pour aller parler aux gens avec un micro...

Bref c'est très bien d'avoir une activité sur laquelle pouvoir se centrer un petit peu si besoin ! 

.


  
Souvent, les blogs de voyage racontent des histoires de voyage, montrent régulièrement des photos des destinations, parfois quelques vidéos. Mais cette idée d’enregistrer des sons autour du monde, je trouve cela incroyable.

.

C’est clairement lié à votre profession, mais je trouve que cela constitue un souvenir très différent pour les enfants, non? Driss réécoute-t-il souvent vos enregistrements? Avez-vous des projets pour les exploiter ?



Driss ne réécoute pas souvent les enregistrements mais quand celà arrive ça le marque beaucoup. Il se souvient aussi assez bien de nos "séances" d'enregistrements de voix sur la route qui étaient une espèce de rituel chaque semaine.


Nous avons quelques idées pour les exploiter mais pas à grande échelle... nous ne sommes pas doués pour celà sans doute ;-)


Nous les avons diffusés parfois en festival de voyages et nous songeons à tenir des stands d'écoute au casque en festivals (rappelons que tout cela est réalisé en son binaural "3D" donc avec une spatialisation particulière au casque!)


Nous envisageons également de faire des petits "carnets d'écoute" qui accompagneraient les épisodes audio pour une commercialisation éventuelle.

.


  
Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre itinéraire?


Nous sommes partis de Montreuil (proche de Paris) jusqu'à Stockholm accompagnés tout le long par une amie Marianne en rollers.


Puis avion direction Vientiane au Laos.... En famille uniquement. De Vientiane nous avons plus ou moins suivi le Mékong vers le sud jusqu'au Cambodge où nous avons tournés un peu partout avant de rejoindre le Vietnam par le sud (Ho Chi Minh ville). Puis nous sommes remontés jusqu'à Hanoi avant de prendre l'avion pour San Francisco.

.

Le Cambodge à vélo et en famille - Au coin de la Roue

.


Au Etats Unis il ne nous restait plus beaucoup de temps (c'était prévu) et nous retrouvions un ami Didier fraichement retraité qui nous a accompagné 2 mois et demi.

Nous avons mis les vélos sur un camping car, car nous manquions de temps et cela nous permettait de vivre encore autrement pendant quelques semaines. Nous sommes donc descendus jusqu'au sud de la Californie avant de traverser les Etats-Unis par le sud jusqu'a Miami en Floride.


De Miami nous avons pris l'avions jusqu'à Lyon où nous avons pédalé jusque dans l'Ain retrouver la famille de Bérengère car nous ne voulions pas rentrer directement à Paris. Nous suspections que celà soit très violent et ça s'est confirmé! Cela nous a permis un petit sas avant le retour définitif et de repédaler quelques jours après 2 mois motorisés.


Si vous fouillez notre blog il est facile de voir le détail précis du parcours: toutes les traces de notre GPS y figurent! --> la carte de leur voyage en famille

.


  
Beaucoup de familles se demandent comment financer un tour du monde avec leurs enfants: il faut souvent quitter ou mettre un emploi entre parenthèses, prendre des décisions pour sa maison, etc.

.

Que diriez-vous pour rassurer les familles et lever certaines de leurs craintes?

.


La difficulté de tout quitter pour partir en voyage en famille


Le plus difficile pour tout quitter 1 an c'est de se donner le "coup de pied au cul" pour se lancer. Le reste est souvent gérable: 1 an ce n'est (malheureusement?) pas si long!


Pour le statut et le boulot en France chaque salarié à le droit à 11 mois sabbatiques tous les 7 ans dans la même entreprise avec retour assuré sur un poste équivalent : c'est dans la loi! 
Il existe plein d'autres types de congés aussi.

.

Comment financer un tour du monde avec des enfants ? 


Pour l'argent nous mettions de côté depuis que nous avons commencé à travailler dans cette optique: nous ne sommes propriétaires de rien. Avec un budget 0 il faut être imaginatif pour lancer un projet qui puisse se vendre mais c'est possible: diffusion de reportages, interview, articles etc...

Des voyageurs arrivent également à se faire subventionner ou à faire un petit peu d'argent via leur blogging.

Beaucoup de choses sont possibles si l'on triture son projet dans tous les sens.

De plus on peut voyager quasiment à tous les budgets surtout à l'heure actuelle ou les réseaux type Couchsurfing ou Warmshowers existent: en Europe et aux USA par exemple nous avons fait des rencontres merveilleuses grace au réseau Warmshowers, qui nous ont hébergés gratuitement... et maintenant nous rendons la pareille au voyageurs! Nous campions également: en camping c'est rarement cher, et en camping sauvage: c'est gratuit!

.

Le vélo: aussi un moyen de transport pour faire baisser le coût du voyage 


Le moyen de transport est important aussi: le vélo c'est gratuit ! si nous avions eu moins de budget nous aurions pu envisager de prévoir un parcours sans avion et le coût aurait été dérisoire.


Concernant l'habitat comme je le disais nous ne sommes propriétaire de rien, mais nous voulions nous affranchir de problèmes de logement au retour de peur que ce soit suffisamment dur comme cela de revenir.

Nous avons donc laissé pleins de cartons d'affaires perso dans les caves de nos proches et nous avons sous-loué l'appartement dans lequel nous habitions pour être sûrs de le retrouver au retour. 

Les parents de Matthias ont eu la gentillesse de gérer notre appartement sur AirBnB pendant toute notre absence. 


En fait pour partir ce n'est pas techniquement difficile et même si cela parait énorme ou impossible financièrement ou autre, il faut bien tout examiner et faire tourner les méninges: il y a pleins de possibilités trouvables!

Le retour est beaucoup plus difficile: réadaptation etc... quand on a eu la sensation d'être libre et de changer de vie pour toujours... mais en fait non ! Pensez VRAIMENT à bien préparer le retour en amont !

.

Vous avez notamment composé une chanson et réalisé un CD pour financer ce voyage. D’où vous est venue cette idée?


Matthias est musicien et a un super pote Bertrand qui écrit des chansons d'enfer. Il nous fallait un habillage pour notre série audio donc Matthias a eu cette idée de proposer à Bertrand de faire une chanson autour de notre thématique (les chansons pour les enfants et le voyage en vélo) puis il l'a produite, travaillée et déclinée pour l'habillage de ses épisodes!


Cela a permis du coup d'éditer un (petit) CD pour participer (un tout petit peu pour être honnête) au financement de l'année. Concrètement cela a permis de financer les supports mémoires (cartes SD, disques durs...) ainsi qu'une partie du matériel audio.


Nous sommes partis avec un petit stock de CD dans nos sacoches grâce auxquels nous avons pu offrir des petits cadeaux personnels aux personnes que nous rencontrions et qui nous hébergeaient !

.

.


  
Outre la volonté de pouvoir récolter un peu d’argent pour votre projet, on sent bien toute l’importance de la chanson lors du voyage.

.

Est-ce un outil qui vous a permis / a permis à votre petit garçon d’entrer plus facilement en contact avec les populations rencontrées lors de votre périple en famille?



Effectivement les personnes que nous rencontrions avec des enfants étaient souvent assez fans de la chanson rapidement: le côté français et enfantin sans doute! Driss la connaissait par coeur et il lui est arrivé de la chanter avec les copains qu'ils rencontraient.


Après, Driss lui même était son propre meilleur moyen de rencontre: un enfant est toujours bien accueilli !

En Asie du sud-est particulièrement! les gens ont toujours été bienveillants immédiatement.

.


  
Après votre tour du monde, vous êtes repartis en 2016 pour traverser la France d’Est en Ouest en vélo. Driss est aussi du voyage?

.

Comment gère-t-on sa vie professionnelle et de parents quand on est perpétuellement sur de nouveaux projets tels que ceux-là?



Driss était effectivement du voyage: il a pédalé pour de bon pour la première fois, avec succès, en montant son vélo en tandem avec celui de Bérengère, grâce au "follow me". Matthias lui était en tricycle couché qui tirait la remorque de Driss en cas de fatigue et parce que c'est la dernière fois que Driss pouvait profiter de sa remorque: désormais il sera trop grand.


Du point de professionnel ce n'était pas compliqué: le voyage n'a duré que quelques semaines sur des temps de congés pour Matthias. Bérengère est désormais freelance elle peut donc gérer son temps et les voyages plus facilement.

.


  
Qu’espérez-vous que Driss retiendra de ce voyage? L’avez-vous particulièrement vu évoluer sur l’un ou l’autre aspect de sa personnalité au cours du tour du monde?



Son adaptabilité est nette et nous pensons que cela est du au voyage. N
ous l'avons constaté tout au long de l'année... quand nous voyageons que ce soit la nourriture, les pays où plus personne ne parle français, la durée des trajets etc: aucun soucis.

.

Voyage en famille au Texas

.

Au retour nous avions peur de la scolarisation (il a loupé sa première année de maternelle): aucun problème pour lui, en 2 jours c'était réglé !


Il est très autonome (parfois trop!) et nous pensons que c'est également lié: nous avons du tout gérer par nous même pendant 1 an.


C'est un détail mais il est toujours bien maintenant quand nous voyageons: à peine assis dans un train, un avion ou autre et on voit qu'il est très détendu et que c'est un plaisir pour lui. Il parle d'ailleurs souvent des transports (fan de trains, vélos et avions ;-) )... est-ce lié?

.



Quel est son plus beau souvenir? De quoi parle-t-il encore aujourd’hui à propos de ce voyage?



Une balade à dos d'éléphant dans une forêt du Laos l'a beaucoup marquée !
Plus que les anecdotes c'est plutôt la façon de gérer le quotidien qui a laissé des traces (dormir sous la tente, faire un pique nique, chercher de quoi manger, entendre parler une autre langue...) celà lui parait naturel.


Pour les anecdotes c'est un peu triste mais on voit bien qu'il se souvient un peu de tout et de rien: c'est de plus en plus flou dans son discours. Quand il regarde des photos (nous avons un grand mur de photos de l'année dans une chambre) cela lui revient en mémoire... pour l'instant?

.


Rassurez-nous, vous êtes comme tous les parents et avez probablement lors du voyage eu un moment éprouvant qui vous a fait douter, ne fut-ce qu’une seconde, d’emmener Driss dans un tour du monde?



Oui cela a clairement été la partie la plus difficile du voyage: encore une fois c'est un age difficile!! Mais je rappelle que c'est pareil en sédentaire à la maison!
Globalement c'était très très riche et ces moments difficiles sont évidemment les moins nombreux... mais ils marquent, et le fait d'être 24/24 ensemble sans "échappatoire" dans ces instants décuple la crise !

.


  
Driss grandit et sera bientôt en âge d’obligation scolaire, comment envisagez-vous la suite de vos aventures en famille?

Un retour à une vie plus “classique” avec scolarisation et voyages pendant les vacances scolaires ou bien continuez vous de vouloir vivre ce rêve de voyage en famille en envisageant la scolarisation par les parents et une vie plus nomade?



Pour l'instant Driss est effectivement à l'école... Nous avons des projets de voyages pour la suite dont un voyage en vélo le long du Mississippi du Nord au Sud. Nous le préparerons bien et ce n'est pas pour tout de suite tout de suite.

Cela sera moins long mais il faudra tout de même savoir comment gérer la scolarisation de Driss sur quelques mois.

Nous avons rencontré sur la route en Asie une famille française qui part 4 mois tous les ans, avec 2 filles. Ils ont réussis à monter un projet avec l'école de leurs filles afin de la faire participer et evoluer via l'écriture d'articles sur un blog, avec interactivité des copains à l'école, puis des activités au retour. Tout en assurant la scolarisation par les parents sur ces quelques mois qui communiquaient avec la maitresse.

Nous espérerions pouvoir lancer ce genre de projet pourquoi pas avec une équipe enseignante qui le permettrait. Nous réfléchissons également à d'autres pistes éventuelles mais pour l'instant rien de concret!


En attendant nous faisons des voyages plus courts (la France d'Est en Ouest...), et nous réflechissons également à une vie autour du voyage mais en sédentaires et loin de Paris mais chut, c'est encore à l'état de cogitation ;-)

.

Retrouvez leurs aventures sur leur site:

Au coin de la Roue

Posté le 22/11/2016 par Propos recueillis par Eve-Amandine Notre blog voyage en famille, Voyages nomades et itinérants, Tours du monde en famille 0 561

Une précision, un avis ? Laissez-nous votre commentaire

Une destination? Un hébergement? Une activité?

Derniers commentaires

Précédent
Suivant